Le Printemps de l’Europe

Festival organisé par la ville de Dijon mettant la thématique de l’Europe au coeur de l’événement. L’association Plan9 s’associe à cette manifestation en projetant un film de société agrémenté d’un débat animé par un spécialiste.

Programme édition 2017

Mardi 9 mai / 20h / Cinéma Eldorado / GRATUIT

  • Polka Land

All saul'a day

1/ All’s soul day de Aleksandra Terpińska, Pologne, 2013, 18mn.

Le jour de son anniversaire, Léna souhaite de tout son cœur rencontrer son père qui n’a jamais été présent pour elle et son frère. Mais quelque fois, il vaut mieux ne pas savoir.

 

Noise 22/ Noise de Przemysław Adamski, 2011, animation,7mn.

Un magnifique court métrage réalisé en stop motion. Un film fascinant dans lequel les sons deviennent visibles, et se transforment en formes tangibles et mouvantes…

 

Grandma's day

3/ Grandma’s day de Miłosz Sakowski, Pologne, 2015, 30mn.

On a toujours besoin de se confier à sa grand-mère dans les moments difficiles, ou bien est-ce l’inverse ? Une rencontre impromptue qui nous livre un portrait cruel de la vieillesse.

Gusla_ou_les_malins4/ Gusla ou les malins de Adrienne Nowak, 2016, animation, 9mn.

Adrienne retourne voir sa grand-mère dans sa Pologne natale pour interroger sa famille sur le communisme. Dans l’intimité de la cuisine de son oncle et sa tante, elle découvrira que les fantômes communistes ne sont pas les seuls à hanter l’imaginaire polonais.

 

Ziegenort5/ Ziegenort de Tomaz Popakul, 2013, animation, 20mn.

Dans un petit village côtier, un père enseigne à son fils adolescent le métier de pêcheur. Le jeune homme-poisson introberti va se retrouver pour la première fois face à un vrai rival. 

Pastèque Pologne6/ Watermelon de Tato Kotetishvili , Pologne / Géorgie, 2012, 10mn.

Deux vendeurs de pastèques s’affrontent au beau milieu de la campagne. Lequel des deux fera la plus vente ?

Jeudi 11 mai / 20h / Cinéma Eldorado / GRATUIT

Les écoles de cinéma d’Europe de l’Est sont parmi les meilleurs au monde. Nous avons souhaité mettre en avant l’Académie du film de Prague (FAMU), qui compte parmi ses anciens élèves Milos Forman et Emir Kusturica et l’Académie du film Miroslav Ondricek (FAMO) à Pisek

Fort de ce passé la nouvelle génération n’est pas en reste et nous propose des films audacieux.

9197-borderlines21/ Borderlines de Hanka Novakova, 2016, animation, 5mn.

Difficile de vivre à deux sous le même toit, mais il doit bien y avoir des solutions…

(FAMU, Académie du film, Prague)

Peacock2/ Peacock de Ondrej Hudecek, 2016, 27mn.

Bohême, 19ème Siècle. Ladislav, le fils malfaisant d’un propriétaire local, terrorise le village avec ses cruelles plaisanteries. Quand une guerre éclate, Ladislav est envoyé dans un monastère, où il découvre inopinément ses désirs cachés … Une romance étrange tordue racontant l’histoire vraie mais tabou de la naissance d’un des écrivains les plus influents de la nation. (FAMU, Académie du film, Prague)

Happy End3/ Happy End de Jan Saska, 2016, animation, 6mn.

Une comédie noire sur la mort avec une fin heureuse. Un imbroglio de rencontres improbables, un chasseur, un agriculteur, un punk et un cadavre. (FAMU, Académie du film, Prague)

Mother4/ Mother de Radolsav Irsa, 2013, 18mn.

Jana approche la quarantaine et à un vrai désir de séduction. Mère a 16 ans, elle ne s’est jamais occupée de sa fille, qui elle aimerait une vrai relation mère / fille. (Film Academy Miroslav Ondricek, Pisek)

In vino veritas5/ In vino veritas de Aneta Zabkova Kyrova, 2012, animation, 10mn.

Trois copines de lycée se retrouvent après 25 ans sans s’être vu. Le temps du bilan et des désillusions. (FAMU, Académie du film, Prague)

 

Benny6/ Benny de Michal Hruska, 2017, 18mn

Benny est tueur à gages et séducteur de femmes. Comment va-t-il réagir quand sa prochaine mission allie ses deux activités principales.

(Film Academy Miroslav Ondricek, Pisek)


Vendredi 12 mai / 20h / Cinéma Eldorado / Tarifs Eldo

Cinéma Komunisto de Mila Turajlic, Serbie, documentaire, 2013, 1h41. Avec Velimir-Bata Zivojinovic, Veljko Bulajic.


Fiction ou documentaire? La réalisatrice, Mila Turajlic, part à la recherche d’un cinéma disparu. Le projectionniste personnel de Tito, Leka Konstantinovic, est un guide exceptionnel dans l’univers du cinéma de la Yougoslavie. Des grands studios Avala de Belgrade, « les seconds en Europe après Cinecitta», aux grandes stars internationales (Orson Welles, Richard Burton, Yul Brynner) invitées par Tito sur l’île de Brioni, tout concourt à construire une histoire légendaire. Des films de partisans au festival de cinéma de Pula, Mila Turajlic réussit à construire, à partir des archives du cinéma yougoslave, «un film sur un pays qui n’existe plus».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *