L’équipe

Les musiciens

 

Antonin Néel

Antonin Néel a commencé la musique par le piano classique, puis à l’adolescence il s’est initié au jazz au conservatoire de Villefranche-sur-Saône. Après avoir longtemps appris et joué les deux esthétiques, aux conservatoires de Lyon, Bruxelles, et Chalon-sur-Saône, il privilégie aujourd’hui le jazz, dans une définition la plus large possible. Bill Evans, Herbie Hancock, McCoy Tyner, Keith Jarrett, Brad Mehldau, Ethan Iverson font partie de ses nombreuses inspirations pianistiques. Au cours de son parcours jazz, il a étudié avec Karim Maurice, David Bressat, Mario Stantchev, Olivier Truchot, Michel Martin-Charrière, Olivier Py, Stéphane Ranaldi. Parmi ses anciennes formations marquantes, Antonin Néel était claviériste et compositeur dans Q-biq, un quartet de jazz-fusion caladois de 2007 à 2019, et un des membres du collectif de pianistes classiques les cordes frappées avec son ancien professeur de Lyon, Roger Sala. En 2018, avec ses amis du conservatoire de Chalon-sur-Saône, Victor Prost à la batterie et Jean Waché à la contrebasse, Antonin Néel crée le trio Segment, qui a sorti en mars 2021 son premier album intitulé Fantômes. Il est également le fondateur et arrangeur du quintet All you need is swing, un groupe spécialement dédié aux danseurs de Lindy Hop/Charleston. On peut également l’entendre au piano dans le quartet Discord_ (Victor Prost batterie, Tom Juvigny guitare, Jean Waché contrebasse), ce groupe ayant reçu un soutien du CRJ Bourgogne-Franche-Comté pour la saison 2020-2021 ; dans le projet La Sido, menée par la chanteuse Sidonie Dubosc ; et aux claviers dans Tel’o’Gasy (musique malgache). Antonin Néel joue également de la washboard dans The Golden Coasters (musique de la Nouvelle-Orléans) et dans Elefanf’u (fanfare dijonnaise de swing et new orleans). En 2021, il crée la Fanfare du Contrevent, un orchestre de rue tout à fait inédit qui retranscrit l’univers du roman La Horde du Contrevent (Alain Damasio) dans une fanfare mutante et envoûtante. Pianiste soliste dans diverses situations, incluant le piano-bar et ciné-concert, Antonin développe depuis peu un repértoire de piano solo, mêlant compositions, réarrangements de standards, et piano préparé.  

 

Jérôme Roubeau

Musicien tout terrain, Jérôme Roubeau aime se confronter à une multitude de situations artistiques. De formation jazz, on le croise aussi très régulièrement dans des formations rock, pop ou chanson française. En constante évolution, il s’aventure sur des terrains moins conventionnels, intégrant de l’électronique au sein du jeu de batterie, ou en allant chercher ses influences dans les musiques traditionnelles du monde. Jérôme navigue aussi dans le domaine du spectacle de rue, du théâtre ainsi que du cinéma, disciplines qui le nourrissent autant dans son jeu de musicien que dans son rapport avec le public. On a pu voir Jérôme dans des formations aussi différentes que dans « Tournelune », « The Bermudaz », « Régis Mannarini », « The Hillbillies », « l’Orchestre Oblique », la « Cie Déviation ». Avide de rencontres et de découvertes, Jérôme multiplie les collaborations artistiques en travaillant en permanence sur de nouveaux projets.

 

Rémi Roux Probel

Trompettiste issu d’un parcours traditionnel au Conservatoire de Besançon, Rémi se produit aussi dans toutes sortes de formations de musiques actuelles depuis 15 ans (Jazz, Funk, Gospel, Salsa, Chanson Française, Rock, Electro, Latino…) Il s’est produit en France et à l’étranger dans différents lieux, (cabarets, café concerts, théâtres, festivals locaux et internationaux, zéniths, télévisions…). Il a également une solide expérience de musicien de studio, ayant enregistré sur plusieurs dizaines d’albums de styles variés.
Depuis quelques années il se perfectionne dans la pratique du jazz et des musiques improvisées et a été récemment diplômé du Centre des Musiques Didier Lockwood.
Il a entre autre été membre de l’Orchestre National de Jazz des Jeunes #1 et de plusieurs Big Band de jazz : Centre des Musiques Didier Lockwood, l’IMEP Paris College of Music, le Big Band Européen.
Il joue de la trompette, du bugle et du trombone à piston, ainsi que des percussions afro cubaines.
Il est également professeur de trompette et de percussion.

 

Écriture et Mise en scène
Elen Bernard

Née en 1981 à Dijon, Elen rêve de cinéma dès son plus jeune et intègre l’ESEC (Ecole Supérieure d’études cinématographiques) de Paris, d’où elle sort diplômée en 2005. Après avoir travaillé en tant qu’assistante réalisatrice et régisseuse sur différents courts-métrages (Lune de miel de François Bégaudeau, Heureux qui comme Edouard de Vincent Burguevin et Franck Lebon…), elle rejoint l’équipe du festival Fenêtres sur Courts.
En 2012, elle prend la direction de l’association Plan9 et développe le festival au niveau international. N’ayant pas encore tout dévoilé de ses envies et talents, elle crée en 2015 le ciné-concert-spectacle Mélodies en courts, puis en 2018 Et si le ciel était vert. Musicienne depuis l’âge de 14 ans, la musique tient en effet une place toute particulière dans sa vie, c’est pourquoi elle aime mêler la musique et l’image et travailler le rapport entre ces deux arts.
Avec l’envie d’aller plus loin dans la démarche de création, elle imagine un nouveau ciné-spectacle « Lucarne » dans lequel le cinéma d’animation va envahir l’espace.

 

Composition et direction musciale
Anthony Bellevrat

Après une pratique assidue de la guitare et de la batterie au sein de plusieurs groupes de la scène rock (Ilis, Sunayuk, Holy Swingers, Astro Zombie), Anthony souhaite approfondir ses connaissances musicales en apprenant le piano classique.
Fort de cette nouvelle pratique, il travaille avec Plan9 à la création de deux ciné-spectacles dont il signe la composition musicale, Mélodies en courts (2015), Et si le ciel était vert (2018). Aguerri par ces nouvelles expériences, il signe ensuite la composition et l’arrangement du premier album de l’artiste La Piéta en 2019, et depuis quatre ans la musique du teaser du festival international du court-métrage de Dijon « Fenêtres sur courts ».
Anthony vient de suivre une formation autour de l’écriture et de la technique de création des musiques de film au centre de formation Courts On à Paris. Cette nouvelle expérience lui permet d’envisager une approche davantage cinématographique, pour donner vie et texture aux images par le biais de la musique.

 

Le reste de l’équipe
  • Emmanuel Bernard – Illustration
  • Julien Le Maguer – Animation, motion picture
  • Nicolas Colson – Technicien vidéo, Mapping
  • Robin Mory / Studio Triphon – Son
  • Alexandre Duval – Lumière.

 

En partenariat avec La Minoterie et La Vapeur.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *